Modjo

Life @ M0dj0land

Blog Vegas v2.0.11 : A l'assaut des ombres du Rio

Juin 27, 2011 1 commentaires

Tags: Las Vegas, Modjo, WSOP, 2011, Rio, Super Panda, Clémençon, Jacqmin, Blog.

Déjà trois nuits à Vegas, ou peut-être bien à peine trois nuits à Vegas... Sin City a commencé à commencé à grignoter nos neurones. la chaleur implacable et le bruit incessant de la ville, des gling-glings des machines à sous au trafic incessant en passant au par les cliquetis des jetons dans l'Amazon Room, notre capital intelectuel s'amenuise minute par minute tel un sablier géant se vidant aussi sûrement que les millions de margaritas et autres bières domestiques avalées par les millions de gorges qui peuplent la ville.

Et pourtant, il faut bien s'y mettre et trouver le rythme parfait qui comptera les heures et les jours nous séparant de la quille, d'ici une bonne trentaine de jours. Nous n'en sommes pas là, à chaque jours sa peine et nous attaquons cette journée avec une fois de plus un agenda chargé et la ferme intention de dépenser chaque minute comme si c"était la dernière.

Sous la fourrure du SuperPanda

SuperPanda 11ème du WSOP 2.5K
SuperPanda 11ème du WSOP 2.5K

Premier arrêt sur notre itinéraire dominical, le Venetian où nous retrouvons Alexis Bouschiouane alias 'SuperPanda' et son coloc Nazim Guillaud alias 'Naazim' pour découvrir ces deux sharks du poker français dans leur nouvel aquarium.

Les deux français ont pris possession d'une chambre magnifique comme on pouvait s'y attendre, que vous découvrirez en vidéo très prochainement. Venus chercher le calme et le repos après une dizaine de jours épuisants, 'Naazim' et 'SuperPanda' doivent composer ce dimanche avec l'inévitable pool party dont la musique envahit les lieux malgré les 24 étages de surplomb.

Après avoir répondu avec un calme olympien à nos nombreuses questions, 'SuperPanda'nous laisse filer vers le Rio où nous retrouverons notre ami Stéphane Di Crescenzo alias 'xDarts06x' dont les textos alarmants sur l'état de son stack nous font hâter le pas.

Première expédition au Rio

A peine arrivé au Rio et déjà je croise fatalement quelques connaissances soit reporters soit joueurs, que j'ai plaisir à retrouver. Parmi eux, le serial killeur cashgameur australien Mark Vos qui vient tout juste sauter du tournoi de Razz. C'est assez drôle car la veille je racontais à 'Sniper' que si je le recroisais il ne se souviendrait probablement pas de cette folle soirée au Alpine Palace (l'hotel où se joue désormais l'EPT SnowFest) ou fin bourrés nous avions fini par une bataille de rue dans la neige à 4h du matin sur le balcon de sa suite... Effectivement le rouquin Mark n'a que de vagues souvenirs de cette murge mémorables mais tout lui revient lorsque j'évoque avec lui ces souvenirs communs.

'xDarts06x' dans le WSOP #45 1.000$
'xDarts06x' dans le WSOP #45 1.000$

Stéphane 'Darts' est pour sa part engagé dans l'Event #45 à 1.000$ pour lequel il a remporté un package au terme du championnat de son club online de l'Olympique Poker Team. Malheureusement nous ne pourrons le suivre que quelques minutes car complètement card dead il engagera son tapis au troisième niveau avec une double-paire au turn crushée par la quintNoue flopée adverse sur un board 5696... Quand ça veut pas.

Nous faisons aussi un rapide tour du Rio, le temps de récupérer nos badges presse et de saluer Seth Palansky du service presse avec qui nous prenons rendez-vous pour un interview qui nous permettra de suivre un des personnages de l'ombre les plus importants des WSOP, sans qui la couverture média du plus grand tournoi de poker du monde ne serait sûrement pas ce qu'elle est.

Un Frenchie en TF, les sharks sur le rail

Mathieu Jaqmin, 3ème WSOP Limit Hold'em
Mathieu Jaqmin, 3ème WSOP Limit Hold'em

Dans l'Amazon Room se déroule la fin du championnat du monde de PLO où il reste un Français : Tristan Clémençon qui résiste en shortstack alors que la bulle de l'argent a éclaté. Là aussi nous ne lui porterons pas spécialement chance, 'SuperRoger' sautant peu après à tapis préflop avec QQJ2 pour quelques blinds contre AJ9X. Ca ne tient pas et Tristan se "contentera" de $32K, ratant de peu un palier à 9000$. Comme il le dira plus tard à ses collègues pros français présents dans l'Amazon : "qu'est-ce que j'allais faire, je vais pas attendre AAxx avec cinq blinds et demi..."

En parlant de pros français, ils sont venus en nombre pour soutenir Mathieu Jacqmin dans sa table finale du tournoi Shootout alors qu'il ne reste plus que 6 joueurs en course dont Alex Kravchenko.

Gabriel Nassif est le premier à s'accouder au rail, seul spectateur à applaudir à chaque pot du Français ! Mais le supporter solitaire sera vite renforcé par plusieurs pros français notamment Benjamin Pollak, Guillaume Cescut, Arnaud Esquevin, Joel Benzinou et Tristan Clémençon tout juste sorti du PLO.

Pour notre part nous admirerons l'excellente prestation de Jacqmin, agressif et tenace, qui malheureusement perdra pas mal d'allant en se faisant craquer une paire d'As sur une quinte affichée contre Kravchenko qui n'aura pas été le dernier des chattards sur ce coup-là !

Il est alors 21h30 et j'ai promis à Sniper, Samy, Darts et sa compagne Jenny de leur montrer le seul plan potable du Rio : le Voodoo Lounge.

Murge panoramique au Voodoo

On ne sera pas déçu. Bien que mon super plan consistant à arriver avant 22h pour ne pas payer l'entrée soit tombé à l'eau ("on ne fait plus ça' m'a sussuré la splendide créature à l'entrée), 60$ et deux invites plus tard nous voilà tous les cinq en train de profiter du plus beau panorama de Vegas By Night alors qu'il n'y a encore que quelques clients dans la boîte.

La fine équipe au Voodoo Lounge
La fine équipe au Voodoo Lounge

Pour rappel, le Voodoo est installé sur le Belvedere du Rio, c'est-à-dire au sommet de l'Hotel, avec une large partie du club sur terrasse extérieure avec vue plongeante à 300° sur le Strip et tous les environs. Rien à voir avec la vue, par exemple, de la Stratosphère qui est superbe aussi mais dans l'alignement du Strip alors que là on voit tous les hôtels en panorama. Seuls deux sont cachés, la Stratosphère justement, et le Louxor dont on ne voit que l'imperturbable laser pointer dans le ciel de Vegas.

La DJette blonde envoie du lourd dès que la piste de danse commence à se remplir et on va faire les fous quelques heures en prenant l'air devant le spectacle son et lumière offert à nos sens.

DJette blondinette aux platines affûtées
DJette blondinette aux platines affûtées

Autre truc sympa au Voodoo c'est l'ambiance : ici les filles s'amusent et ne sont pas au travail, si vous voyez ce que je veux dire. Il y a même masse de jolie nanas par rapport au nombre de mecs, un autre bon côté pour assurer un ton sympa et léger à la soirée. Les tubes et les bières ou cocktails s'enchaînent et on passe un super moment comme à chaque fois que j'ai gravi les 51 étages pour m'encanailler au Voodoo... Si vous voulez un aperçu, voire ma vidéo tournée en 2010 qui reste en grande partie d'actualité à quelques détails près.

De retour au Rio nous croisons les journalistes PokerNews en charge du tournoi Limit venant en sens inverse, signe que tout s'est accéléré et que le tournoi est terminé. Notre bande de pros français est là et nous apprend que Jacqmin a terminé troisième. Dommage pour lui qui avait déjà atteint cette place ici-même il y a deux ans, mais une belle perf et un prestation sans tâche, respect Mr Mathieu !

Le Sniper doit se réveiller

Pour nous il est l'heure de regagner nos pénates après une nouvelle journée encore bien remplie après avoir papoté avec quelques collègues reporters perdus de vue depuis quelques mois.

Ce lundi c'est donc repos mais pas que, nous sommes en effet tombés sur Elie Payan au Rio et avons prévu de nous retrouver aujourd'hui pour un interview vidéo du troisième bracelet WSOP français de cet été (pour l'instant!).

Nous irons aussi rail le 10.000$ 6-max qui devrait être un tournoi magnifique, dernier championnat du monde avant le Main Event où on retrouvera notamment 'SuperPanda' pour qui sait pourquoi pas une nouvelle perf ?

Enfin, tout ça bien sûr si Sniper se réveille un jour, mais ça c'est vraiment plus du coin flip au niveau des probas, car certes il est vraiment mignon, mais c'est clairement un gros, gros, GROS dormeur ^^

Tchuss all et à bienôt pour la suite de nos aventures !

Blog Vegas v2.0.11 : drink, spew, plouf !

Juin 26, 2011 8 commentaires

Hello my fellow pokernews

Et d'une "saturday nighy fever" à Vegas, une ! Je prend quelques minutes pour continuer le récit d'un jeune homme plein de vie (mais pour combien de temps) dans la capitale du vice. Hier c'était samedi, donc comme tout samedi qui se respecte, avec Sniper nous avons fait quelques courses, un peu bu, et joué au poker.

Lever de Modjo sur Sin City
Se lever à 6h du matin fut une epxérience inédite pour moi en plus de dix visites à Vegas. Deux petits cafés sur le balcon à la fraîche devant les sirus rosés agrémentant de ci de là le ciel immaculé de Sin City alors que se sont enfin éteints les néons de la ville, voilà un moment bien apprécié à sa juste valeur. Le balcon de la chambre est petit mais priceless, ce sera un de mes meilleurs copains durant ce séjour à n'en pas douter.

Lorsque Sniper s'est réveillé j'avais déjà accompli pas mal des tâches de la journée et établi un plan d'attaque pour la journée que nous avons suivi à la lettre.

Productivité, efficacité, balade dans la cité
Tout d'abord petit tour au Venetian pour récupérer le programmes des tournois Deepstack, nous en avons profité pour faire notre carte de joueur et ainsi éviter de longues files d'attente quand il sera temps de s'en servir. Visite de l'hotel et du casino et quelques photos de gondole plus tard nous nous sommes mis en route pour le Fashion Mall.

Modjo {x-Hearts} iPad
La-bas j'ai retrouvé le Cellular Superstore où j'ai présenté mon tel US pour recharge, 55$ plus tard me voilà donc équipé téléphoniquement pour le reste du séjour (appels illimités US, textos illimités monde entier le tout pour le mois).

On a aussi fait la visite de l'Apple Store, le temps pour moi de tomber fou amoureux, non pas d'une vendeuse "genius" mais bien de l'Ipad 2. 599$ pour le modèle à 32GB au lieu de 838$ (après conversion) en France, on peut d'ores et déjà annoncer qu'une de ces petites merveilles sera mienne avant longtemps.

D'ailleurs pour info l'Iphone4 est aussi un excellent deal, à 649$ le 16Gb si ma mémoire est bonne, soit 30% d'économie sur le prix français en sachant que, et c'est tout nouveau, les iPhone US sont désormais "débloqués" c'est à dire que vous pouvez l'acheter aux US et l'activer en France sans aucune différence. I LOVE USA !!!!!!

Dernière petite anecdote, mon vendeur AppleStore joue l'Event #45 à 1.000$ des WSOP au Rio ce dimanche !! J'ai noté son numéro de table vu qu'on va y aller faire un tour cet après-midi, et nous avons fait un deal : s'il prend le tournoi, il m'offre l'iPad 2 mais modèle 64Gb hahaha. Goooooooo ca c'est du freeroll où j'my connais pas Smile

J'en ai aussi profité comme prévu pour refaire poser la protection sur mon iPhone et j'avoue que voir ces petites mains asiatiques et féminines au possible agrémentées de faux ongles jaunes fluos s'activer sur la bête a réveillé en moi des pensées peu pieuses. Sin City me monte déjà à la tête on dirait !!!

Bref. Après ça, petit tour à Macy's où pour la troisième fois en deux jours je tombe sur Stef 'xDarts06x' et sa charmante compagne Jenny, 'Darts' jouant lui aussi le 1.000$ ce dimanche au Rio ! Même à Vegas, le monde reste petit on dirait. Snip et moi avons fait quelques emplettes et 100$ plus tard (pour ce qui couterait probablement 280$ en France) nous voilà posés au Johnny Rockets pour faire découvrir à mon 'sidekick' les joies d'un "vrai" hamburger américain et du super-classique MilkShake. Comme aux USA les clients ne sont pas souvent des pigeons, on vous amène en plus de votre boisson le reste de glace non versée dans un récipient à côté, ce dont s'est délecté le Snipou, il en a pas laissé le bougre.

Swimming in Hell : welcome to Imperial Piscine
Il fut alors temps de rentrer dans nos pénates quelques temps, avant de se diriger vers la piscine pour un bain de soleil réconfortant. Ce qui est bien avec la piscine de l'IP, c'est qu'elle va vraiment, vraiment, mais alors VRAIMENT nous faire kiffer celles des autres hotels !!!

Espèce de pataugeoire assez infâme plantée dans un décor moisi d'immeubles aux tons chaleureux (gris, gris clair, gris foncé...), la piscine donne autant envie de se jeter dedans que de mettre le bras dans une friteuse en marche.

Au niveau du décor, les imitations de toits vaguement asiates faisant office de miradors, on peut regretter l'absence de barbelés aux balcons pour compléter la sensation d'être dans l'antichambre d'un camp de concentration japonais post-WWII.

Snip et Mo à la piscine de la muerte
Snip et Mo à la piscine de la muerte

L'eau est quasiment froide (obv), il n'y a rien pour se rincer avant d'entrer dans l'eau histoire de partager verrues et champignons dans un joyeuse communauté miasmesque. Les chaises longues ont été particulièrement étudiés pour défoncer le dos, les serviettes sont trop petites pour éviter de trembler de froid en sortant dudit bouillon de culture, quant au jacuzzi il est tellement immense (!) que lorsqu'un gentil sumotori latino s'est immergé dedans on a cru revivre un remake du tsunami de Fukushima...

Au niveau de la foule, c'est nickel, choix entre gangs latinos tatoués ou chinois aux coiffures burlesques, on a quand même vue un "cold" londonien se balader sous 40° en jean noir, tee-shirt noir et chapeau noir, comme téléporté de Trafalgar Square au milieu du désert du Nevada.

En un mot comme en cent, ce fut une expérience enrichissante d'autant que le soleil avait fait ses valises depuis belle lurette... On reviendra !! (Ou pas, hein !). A defaut de trouver de la plus belle pistoche de Vegas, on a déjà trouvé la plus pourrie, donc tout n'est pas si noir Wink

Une fois séchés et désinfectés, il fut temps pour nous d'aller prendre la température sur le Strip, samedi soir oblige. Les filles qui enterrent leur vie de célibataire sont toujours aussi nombreuses et les défilés de bikini toujours un ravissement pour l'oeil même si les top models américains s'habillent souvent en taille 98.

"Strip Tease", version live in Vegas
Sur le Strip nous avons retrouvé SamyCosty et son pote Christophe qui partait le lendemain après une semaine à Vegas. Nous avons partagé avec eux notre bon plan beuverie du soir, un verre de 32 Oz. (ca doit faire 1/2 litre par là) de margarita, pina colada ou autre dont nous nous sommes armés pour attaquer notre promenade nocturne.

VW Cox  devant l'IP
VW Cox devant l'IP

Petit gabarit, Sniper s'est contenté un seul "verre" (on pourrait tout aussi bien dire bouteille) j'ai donc compenser en en prenant deux, merci Samy pour la tournée ! Après avoir déambulé au gré de ce qui fut à mon goût une soirée presque trop sage (ça devrait monter en température les week-ends prochains) nous avons investi la poker room du Bally's pour la première session du séjour en NL 1/2 !

Bonne soirée pour Christophe qui prenait l'avion peu après (+2,5 caves !) mais pour nous autres l'affaire tourna rapidement au fiasco. Sniper et Samy vous raconteront peut-être leurs parties, pour ma part ce fut une longue souffrance comme rarement vécue sur ces tables.

Session, émotions, tout dans l'fion
Pas de jeu, mais alors rien de chez rien, si ce n'est, en 200 mains, une paire de 8, une paire de 10 et une paire de Rois.

La paire de 8 s'est écrasée avec full vs overfull (KK en face). La paire de 10 c'est encore mieux : limp, limp, limp, je raise à 14$ et c'est payé deux fois. Flop {8-Spades}{9-Clubs}{3-Clubs} et la grosse dame ridicule à ma droite décide de donk-shove allin pour près de 100$. Bah payé en à peu près 3,2 secondes. Oui mais derrière il y avait le quinqua avec son sourire béat et son beau tee-shirt WSOP qui décide de........ flat !!!! Turn {7-}, tout part au milieu et Mr Quinqua-WSOP me retourne........ {J-}{10-} !!! "Nice call sir" avec le tirage quinte... "J'avais 3 pour 1 pour mon argent" me dit-il, LOL. "Ah oui bravo c'est vraiment un superbe call avec 8 outs ou moins, chapeau monsieur" lui ai-je répondu franchement soulé de perdre comme ça un pot à 500$ alors que je luttais depuis deux heures pour me maintenir à flot.

50 poubelles et un recave plus tard, je touche {K-Clubs}{K-Spades}, ENfIN ! On 3bet lourd préflop car Mme Whale paie bien sur, flop J-X-3 je check call pour un pot de désormais 100$, idem turn 3 et obv river J pour madame qui avait {J-}{X-} et un deuxième craquage magnifique pour un nouveau pot de 300$. 3 minutes plus tard je shove 40$ avec K-10 off contre quatre limpeurs et je recommencerai un peu plus tard en squeezant avec pp4 (meilleure main de la dernière heure) qui va gentiment s'écraser sur..... paire d'As, la seule qu'on aura vu en quatre heures de jeu.

Une heure de whine plus tard nous voilà bien écrasés de fatigue dans nos lits respectifs, en tentant d'oublier ce bel échec (mais on a l'habitude, 100% des sessions Vegas commençant dans l'horreur la plus totale) non sans en tirant quelques leçons : sloplay sert à rien, bluffs sont payés par troisième paire, payer tapis c'est le mal il faut reshove et surtout, surtout, besoin de faire des gros efforts de sélection de table car 8 nits pas drôles c'est vraiment la grosse, grosse tasse.

Voilà pour cette 2ème journée à Vegas, il est déjà 14h et temps d'entamer la troisième, à plus tard les loulous on vous racontera le Rio et la suite de nos aventures !!!

Blog Vegas v2.0.11 : Bienvenue à l'Impérial Pâté

Juin 25, 2011 5 commentaires

Tags: Modjo, Las Vegas, Pokernews, Wsop 2011.

Youhou les copains ! Ben ça y est, j'y suis enfin apres 40 heures de transit (beuuuuuuuuuuuuuu) bref c'était qd mm sympa le voyage car passé le temps en faisant connaissance avec plein de gens sympas et mm une demoiselle fort sympathique ^^

Arrivé a "l'arret-au-port" de Nice (cf La Cité de la Peur) à 5h du mat pour arriver à Zurich à 8h30 et poireauter jusqu'à 16h30 (merci bien) heureusement j'en ai profité pour visiter Zurich avec ma charmante co-naufragée grecque. Comme ça au moins j'ai pu vérifier un truc que j'avais subodoré depuis longtemps: Zurich c'est nuuuuuuuul, next please ^^

Obv raté la correspondance à Philadelphia et même pas eu le temps de monter les mêmes marches que Rocky, juste faire un gros dodo au Days Inn avant de repartir à l'airport pour direction Vegas.... Au final j'aurai bien rattrapé ma nuit blanche pré-départ quand même..... Même le décollage m'a pas réveillé c'est pas peu dire !

Welcome to Imperial Pâté
Welcome to Imperial Pâté

Bref j'ai pas trop chatté le voyage, donc ca va payer aux tables obv !! A peine arrivé hier j'ai fait faire un ptit tour rapide au snipou, de l'Imperial Paté au Flamingo puis au Bellagio... Je lui ai montré la Bobby's où Mr Brunson était assis sur son trône avec à sa gauche Mr Johnny Chan, jolie table quoi. On a bien fait le tour du casino puis je l'ai emmené à Noodles, petit resto asiatique discret du Bellagio où on bouffe bien, pas trop cher du tout et copieusement et où il n'y a quasi jamais d'attente (ce qui en fait LE spot préféré du sus-cité Johnny Chan). Me suis régalé avec mon pad-thai adoré Raaaaaaa lovely ca faisait un an !!!

Après ça on a descendu le Strip côté Caesar's et what else, suis tombé nez-a-nez sur mon excellent pote de Cannes (et du club OPT, et du fofo PokerNews) Stéphane 'Darts06' avec sa chère et tendre (fo le faire, son tel était en rade et y a max de monde le vendredi soir à Vegas) et commencé à SMS les potos comme 'samicosty' pour quon se voit un peu .

Nous on a repris le chemin de la chambre vu que je m'attendais à un coup de barre.... En esperant ressortir pour attaquer une première session ! Autant vous dire que vers 20h me suis écroulé comme une grosse larve pour me réveiller à 6h du mat !! Et profiter de la douceur du matin sur notre balcon avec vue sur le Caesars et le Rio comme indiqué par Snipou. Franchement au prix où on paie la chambre est mortelle, et avoir un balcon au 16e étage à Vegas c'est rarissime car les hotels aiment moyen qu'on saute par la fenêtre après un gros bad ou en étant complètement défoncé. Donc de ce coté là ben Jackpot tres content de notre move !

Sinon ben j'ai surtout surfé le net pour me mettre à la page, poussé un gros WOW en voyant le bracelet de FabSoul ca me fait super plaisir pour lui ! J'espere vraiment le coincer avec sa chère moitié pour une vue un peu décalée de cette victoire qui couronne véritablement une bien belle carrière !! WSOP 2011 best ever, je pourrai dire "j'y étais" même si comme tous ceux qui vont bientôt débarquer j'aimerais qd mm voir une autre victoire made in France. Encore !!!!

Il est déjà 9 heures du mat et Snipou bah il dort, comme toujours j'ai envie de dire haha.... Programme de la journée : aller chercher le badge WSOP au Rio et montrer qu'on est là, echanger numeros de tel, essayer d'attraper FabSoul et SuperPanda pour leurs impressions sur leurs belles perfs, commencer à regarder ce qu'il y a à faire en ville ces jours-ci et faire la liste des trucs moins marrants mais tout aussi indispensables comme acheter les choses que je n'ai pas emmené avec moi.

Donc aujourdhui c'est samedi, il va faire super chaud comme tous les jours, et ce soir ca va brailler sec sur le Strip, saturday night oblige. On fera surement une petite vid de l'ambiance ca vaut le coup d'oeil pour ceux qui connaissent pas. Le plan c'est donc sortir un peu tranquilou et probablement du poker car le samedi soir c'est qd mm tres tres miam miam aux tables low stakes ^^

Demain dimanche, plan simple : faire une "pool party", genre de mini springbreak version Vegas, pour profiter de la pistoche, des filles en maillot et du soleil. Pis c'est dimanche quoi, on va pas bosser non plus ? Sauf si perf française, là on ira voir au Rio pour rendre compte au plus près de nos petits frenchies.

Voilà en gros le plan pour le week-end, on va qd mm essayer de se la couler douce car les premières 48h à Vegas sont toujours violentes et va quand même falloir tenir un mois. Même pour un déjà vieux routier comme moi (4èmes WSOP, 12ème voyage a Vegas un truc comme ça lol) je sais bien qu'on va finir sur les rotules donc on va monter tout doucement en pression et pas se cramer des les premiers jours. 18h de présence déjà ET PAS UNE GOUTTE d'alcool, wow m'était jamais arrivé faudra quand même corriger ça très vite haha !

Bon désolé pour le style "carte postale griffonnée sur un bout de table" mais c'était un peu ça ou rien, on sortira notre belle plume quand il y aura de vrais chouettes trucs à raconter avec de belles photos pour aller avec.

Snipou à Vegas... La preuve !
Snipou à Vegas... La preuve !

En attendant, ce billet à la hâte a au moins le mérite d'ouvrir le robinet à délires, et croyez moi on va remplir la baignoire jusqu'à ce que ça déborde. On va la jouer cool, mais faut pas pousser quand même ! Alors le temps de trouver un nom sympa à ce nouveau blog WSOP 2011 (si vous avez dés idées, balancez en commentaires), ce sera version beta v2.0.11 ca mérite pas plus, et j'avoue je prendrai même pas le temps de corriger les fautes et les pâtés. Comme on est à l'Impérial du même nom (y a une erreur ca peut pas être PALACE de toute façon), ca ira nickel en attendant mieux. Et si vous etes pas contents, ben c'est pareil OBV !

Allez on vous embrasse les péniouzes, mm si Sniper il est bien en peine de bouger ne serait ce qu'un bout de lèvre là tout de suite, et j'ai cru comprendre qu'il les réservait à Miss Paola Martin et Liv Boeree ce gros égoïste. Il "m'attendait impatiemment" bah voilà j'suis là et ca va ch**r dans l'ventilo hahaha !!

IP sur le Strip  : Vue à 50$/jour
IP sur le Strip : Vue à 50$/jour

Momo d'la place Clichy (CR Tournoi Pokernews Live)

Mai 20, 2011 1 commentaires

Tags: Modjo, Cercle clichy, Paris, Poker, Tournoi, Pokernews, Live, Montmartre, CCM.

Compte-rendu PokerNews Live III Clichy (30/5/11)

Samedi 30 avril avait lieu le 3ème Tournoi PokerNews Live au Cercle Clichy et c'est par dizaines que les membres du forum se sont présentés au CCM pour y affronter les regs de la poker room parisienne, tous ces sharks étant attirés par l'odeur de sang frais des joueurs online que nous sommes principalement, mais aussi et surtout par un joli prizepool et deux packages pour jouer à Marrakech dans le cadre du MPO XX.

Une fois installés avec l'ami et collègue SniperPros dans notre chtit hotel nous nous rendons place Clichy pour y retrouver les "péniouzes" notamment Slowflex, Cardo, BKsinn, Mr Sneeze et tous les autres. L'ambiance est électrique et l'endroit rempli à ras-bord, avec une file d'attente aux inscriptions remplissant entièrement la poker room !

152 joueurs seront finalement de la partie avec un joli prizepool de 22.600€ grâce au packages MPO rajoutés pour à peine 125€ de buy-in, voilà de quoi motiver les grindeurs locaux comme les joueurs PokerNews ayant fait le déplacement pour profiter de la cotisation offerte et succéder à BKSinn, shark du forum qui avait remporté le 1er PokerNews Live.

Une fois tout le monde installé, shuffle up and deal et place au jeu ! Cette fois je vais win, c'est sûr !!

La table est assez hétéroclite comme on pouvait s'y attendre, avec déjà les petite notes qui s'accumulent sur les joueurs(ses) avec l'image mentale de couleurs sur chaque, comme j'ai l'habitude de faire sur le net.... Siège 3 en bleu-ciel (nit serré), siège 8 juste à ma droite en orange (uberagrolagtard) et qq rouges (fishs)....

Apres quelques tours de pistes je comprend vite qu'il va falloir composer avec le bottom 10% (qq part entre 36off et 67s) qui représente 99% des mains que je reçois. Il va falloir aussi ne pas être timide avec les premiums car je n'ai pas l'impression que j'en toucherais beaucoup aujourd'hui. Le plan principal est simple, squeeze le nit et l'uberagro des que ces deux là se fightent et que j'ai une main.

Lagtard siège 8 va massacrer la table avec des 38off et 8Ts du meilleur aloi, nous gratifiant de quelques moves/calls assez hallucinants et vraiment donkesques, mais touchant tout ou presque il rase la table river après river, fd après fd, gutshot miracle après bluff qui touche....... A ma gauche, un "reg" qui blablate sans arrêt, ou plutôt sans arête car ce gros poisson m'a l'air du candidat idéal pour se refaire un tapis.

Première grosse main, {A-}{K-} qui va se retrouver à tapis contre {A-}{K-} et un assez étrange {Q-}{10-} sur un des fishs de la table qui nous quitte sur l'As au flop, pas de miracle pour lui.

A la pause, 17500 jetons devant moi, tout semble aller pour le mieux (avg 14k) mais je vais vite déchanter, le désert total de mes mains ne m'offrant absolument aucun spot. Le bavard de gauche quant à lui va sortir sur un joli bad qu'il aura lui -même invoqué. Lagtard raise à ma droite, bavard short call, bb short (qui sest mangé un 2 outer) push, overpush du lag et bavard call avec KK ! En face, 66 chez le lag et 55 chez la BB...

Bavard : "de toute façon c'est toujours la plus petite paire qui gagne"..... Je sais pas mais personnellement je mange assez de bad beats pour en plus ne pas les invoquer si je peux éviter ! Du coup je me dis "le pire c'est que ca va arriver mais en même temps fallait la fermer...." X X X X..................5 ! LOL.

Peu après, 30mns avant la pause dîner cette fois je suis vraiment short sans avoir pu jouer, Nit raise et uberagro reraise, c'est donc le moment de push AQo que je sens pas mal contre lag en priant que Nit fold (ou call JJ max). Sourire de Nit qui INSTASNAPSHOVE lol, ok bon je vois.... JJ chez lagtard, ca va, mais AA chez Nit (ouch) pas de miracle et on finit ce mtt comme tous les autres live : par un beau 0 pointé. Standard.....

Je vais donc passer les prochaines heures (8? 10?) en cash game...... Pendant ce temps, l'ami Snipou dont vous pouvez lire le compte rendu de son tournoi de Clichy sur son blog SniperPros, a sauté en bulle de table finale du 125€ (pffff) tandis que l'ami Cardo y va en courant pour prendre une très belle 3ème place ! GG les gars, l'occasion de faire partager ce ptit moment au bout de la nuit avec le shark et le fishouille (qui est qui???) avec une petite vidéo souvenir !

VIDEO POKERNEWS LIVE : SniperPros & Cardo

PHOTOS DU TOURNOI POKERNEWS LIVE CLICHY

BKsinn et Slowflex

Slowflex

SniperPros

Une table du tournoi

Nico, futur vainqueur, Cardo, futur 3ème, et Romain Taieb

Table Finale du tournoi

able Finale du tournoi

Les vainqueurs (deal en hu)

2010-12-27

Décembre 27, 2010

Tags: FTP 401 joueurs 10€, 27 12 2010.

winFTP-1K
winFTP-1K

2010-10-11

Octobre 11, 2010

Tags: Marrakech Poker Cup Octobre 2010.

2010-10-05

Octobre 05, 2010

Tags: One outer for the loose.

badbeatdemalade: LOL @ Sat FCOOP
badbeatdemalade: LOL @ Sat FCOOP

2010-10-04

Octobre 04, 2010

Tags: Tournoi PokerNews Live Clichy 2 octobre 2010.

2010-09-18

Septembre 18, 2010

Straight flush
Straight flush

14 juillet à Vegas : Coucou-re-coucou Paola

Juillet 15, 2010 7 commentaires

Tags: Las Vegas, Modjo, 2010, Paola Martin.

Wow, what a day! What a night! Si les commémorations de la prise de la Bastille rime avec barbecue et bronzette au pays des coqs qui chantent les pieds dans la mouise, ce 14 juillet sera pour moi marqué d'une pierre blanche à plus d'un titre. Ce fut tout d'abord une de mes journées les plus productives de mon séjour à Las Vegas, avec pas moins de quatre interviews vidéos et un mal aux pattes significatif à la fin d'une journée où mes Vans auront bien usé la moquette du Bellagio.

Benzimra et Darcourt au programme

Benzimra
Benzimra

Premier à passer à la casserole, ou plutôt devant la caméra, Christophe Benzimra, champion EPT Varsovie, un gars sympa qui s'est fait tout seul après s'être séparé de son business familial à Nice pour s'expatrier en Roumanie et monter de toutes pièces une usine de plexiglas qui s'est transformée en affaire florissante. Ma rencontre avec Christophe remonte en fait à 2008, lors de mon premier coverage de WSOP aux côtés de Benjo qui est toujours fidèle au poste et Lucille qui a depuis intégré la Team Pro de Barrière. Devant me rendre au Venetian pour suivre Michel Abécassis et sa clique de pros Winamax dans le tournoi Deepstack à 2000$, j'ai honteusement profité de deux Français qui s'engouffraient dans un taxi au Rio pour une course rapide et, faut-il le préciser, offerte par ces deux gentlement avec qui j'ai rapidement sympathisé. Fred Fuentes, l'homme au chapeau qu'on voit sur de nombreux tournois du circuit et donc Christophe Benzimra m'avaient tout de suite plu par leur démarche : se taper du bon temps sur et hors des tables. Christophe m'avait laissé sa carte de visite en plexi et je m'étais rendu compte que j'étais un de ses clients lorsque je tenais le magasin de feu-mon paternel. Bref ce fut une belle surprise lorsqu'un an plus tard ce gars sympa qui apprenait le poker a remporté un des plus gros tournois d'Europe et un bracelet EPT dont rêvent tant de joueurs après une longue carrière. Le retrouver à Vegas, lui en champion et moi en journaliste pour le plus grand site mondial d'infos sur le poker en dit long sur la vitesse à laquelle les choses peuvent évoluer dans ce milieu.

Bref, après le long interview de Christophe nous avons rencontré Guillaume Darcourt, qui lui de son côté a remporté un bracelet aussi mais dans le World Poker Tour. Là aussi après avoir rencontré le Jean Reno du poker français à Deauville il y a presque deux ans, le retrouver en champion WPT pour parler de sa superbe 3ème place aux WSOP fut un grand plaisir. Honnêtement je ne pourrais jamais jouer comme lui, il est vraiment trop ouf. Mais je vois bien comment son côté boxeur à la Rocky, qui tape dans tous les coins sans trop se poser de questions mais se relève toujours pour mettre un crochet de plus, peut permettre d'aller au bout quand tant de joueurs jouant 'standard' se font sortir loin de la finale pour n'avoir pas osé se mettre en danger. Une rencontre super sympa et beaucoup de plaisir à mettre ce gars dans la lumière même s'il n'a plus besoin de ça, rien que pour l'incroyable kiff qu'il nous a offert lors de sa finale WSOP.

Z'OMG! Premiers pas dans la Bobby's Room

Jack McLelland
Jack McLelland

Dans la foulée, j'ai pu réaliser le fantasme de nombre de joueurs de poker, un de mes petits challenges personnels qu'il me tardait d'accomplir et rendu possible grâce à mon travail et surtout mon boss qui sait à qui parler, quand et comment pour rendre possible les trucs les plus impossibles : j'ai mis enfin les pieds dans la ô combien fameuse Bobby's Room du Bellagio. Seuls les plus gros joueurs de la planète et leurs proches y ont accès et même si quelques centaines de personnes y ont pénétré c'est carrément jouissif pour l'ego d'en faire partie. J'y ai pu interviewer Jack McLelland, énorme légende du poker qui dirige les plus grands tournois et la poker room du Bellagio après 15 ans de WSOP. Serrer la main de ce grand monsieur fut là aussi un moment assez énorme dont je me rappelerai longtemps et j'espère lui rendre justice dans la vidéo qui devrait sortir prochainement.

Enfin, nous avons pu suivre de près les deux dernières tables du WPT Bellagio Cup VI avec, excusez du peu, un certain Phil Ivey mais aussi l'increvable Moritz Kranich (celui qui avait privé les frenchies d'une victoire à l'EPT Deauville en 2009) et bien sûr notre sympathique Patrick Sacrispeyre national, un gars là aussi très sympa qui a fondé une équipe pro avec son pote Olivier Douce et dans laquelle évolue Eric Haik ou encore Kool Shen de NTM avec qui on a bu pas mal de coups à Marrakech ou ailleurs. Ouais, décidément y a pire comme métier je suis d'accord, mais attendez je garde le meilleur pour la fin.

Paola mi amor de Tica

Comme si cette journée ne fut pas assez remplie comme ça, j'ai remarqué qu'il y avait en demi-finale du WPT une certaine Paola Martin. Si vous ne connaissez pas cette demoiselle, sachez que cette Bomba Latina a les plus beaux yeux et le plus beau sourire du circuit (ça n'engage que moi). Elle est roulée comme une déesse, ce qui ne gache rien, et en plus pour couronner le tout elle est du Costa Rica (c'est donc une 'Tica', comme Umberto Brenes), mon endroit préféré sur la planète où j'ai bien roulé ma bosse il y a quelques années. J'ai même failli y accepter un boulot à l'Université de San Jose, la capitale où est née la divine Paola. Vous me connaissez, ni une ni deux à la première occasion j'en ai profité pour poser et rajouter un petit souvenir à ma collection de poker goddess qui est déjà assez bien étoffée.

Petit détail, le photographe a pris tout son temps et Paola me serrait de tellement près que j'ai failli abréger la séance de peur d'avoir un accident que la bienséance m'interdit de mentionner, vous savez comme je suis prude.

Paola & Me
Paola & Me

Partez pas c'est là que ca devient drôle

Voilà la belle journée aurait pu s'arrêter là mais non, elle ne faisait que commencer. Voj, un joueur sympa connu sur les Unibet Open avec qui on a passé quelques soirées assez gigantesques dont une belle murge à Vegas partie du Carnival Court (boîte en plein air absolument pas classe du tout mais où les verres sont servis trois fois plus largement qu'ailleurs) et qui s'est terminée de façon rocambolesque comme toujours.

Pour fêter son départ nous buvons un coup au Bellagio où je craque 30$ dans une machine qui m'aura bien taulé au blackjack (genre 30 fois d'affilée le dealer qui fait 20 ou plus, mort de rire) avant de se diriger vers le Bally's pour quelques heures de poker récréatif en 1/2$. Voj n'aime pas la table au point de s'en aller au bout d'une grosse heure de jeu, perso les Jack Daniels aidant je me contente de passer les bluffs les plus pourris les uns derrière les autres même si Voj me fait mal avec ses contre-bluffs encore plus moisis... J'aurais même pu le raser à un moment en checkant au lieu de miser d'autant qu'il avait hâte de tripler ou de se barrer, mais je me suis abstenu de le laisser bluffer sur mon brelan à la rivière, je n'étais pas là pour ça. De plus c'est lui qui aurait pu me cagouler le premier, étant prêt à bluffer mon stack avec 2e paire contre sa quinte max flopée!

Après son départ notre table casse et je me retrouve à une table de fondus du cerveau mais vraiment marrante, avec à ma droite un gars ultra-lag qui joue n'importe comment mais de manière assez efficace il faut bien le dire. Genre, sur un tableau 6-7-10-3 il 4-bet à tapis et l'autre paie avec 6-8 sûr de l'avoir attrapé, l'autre retourne Roi-Valet offsuit et prend tout sur la rivière Valet, ha ha qu'est-ce qu'on rigole. Il le refera avec 8-8 vs 10-10 et pas mal d'horreur du même tonneau. Du coup je m'amuse à le 3-bet avec des saucisses (3-8 ou 5-7 off) dès qu'il relance à 5bb UTG, que je montre quasi à chaque fois. L'ambiance monte rapidement et je commence à vraiment m'amuser surtout que les pots font 100$ ou plus à chaque main.

Alors que je suis toujours avec mes 300$ de départ après de multiples swings assez affolants, je m'apprête à rentrer gentiment au Bellagio quand arrive un truc marrant. Miss Paola Martin débarque à la 1/2 du Bally's, totalement bourré avec son mec. No way. J'insiste pour qu'ils s'assoient à la table et ni une ni deux la tigresse costa-ricienne prend place pile en face de moi et pose ses 300$ devant elle. Petite précision au passage, elle vient de se prendre style 40.000$ en terminant 11ème du WPT. Juste énorme.

Elle me reconnaît, se souvient de mon nom, me lance "ah oui on s'était vu à l'EPT Prague non?". "Oui oui" m'empressai-je de répondre alors que je n'ai jamais mis les pieds à ce tournoi. Et c'est parti mon kiki, la table devient carrément folle et je joue bien sûr tous les coups contre elle. Elle 3-bet hors de position préflop, no problem je 4-bet pour 100$ avec 5-2 off. Elle 5-bet à tapis, bon ok je jette et bien sûr je montre juste pour qu'elle m'envoie un de ces clins d'oeil incroyablement sexy dont elle me gratifiera une bonne vingtaine de fois dans la soirée et je peux vous garantir qu'il est bien difficile d'y rester insensible, même avec son mec juste à côté et ses airs de méchant baron de la drogue colombienne.

J'arrache quelques pot sympas pour remonter la perte d'un quart de mon tapis sur ce dernier bluff moisi, notamment un joli 2-7 off relancé UTG payé 5 fois où je fais un check raise monstrueux au turn J-K-2-J. Mon seul adversaire jette alors K-Q et je peux balancer la pire main du poker bien en évidence pour me marrer de sa tronche en voyant ma main. Finalement pour la première fois en 5 heures je trouve une paire de Rois. Mr Martin relance à 10 utg+1, Paola suit, un autre suit et depuis la SB je leur met 48$ dans la tête. Paola 4-bet à 98$ et je flat. Flop Roi-10-3, joli. Check, elle mise encore 100$ et je suit, tout part sur le 3 au tournant où elle retourne 10-10, oups dommage ma belle ship les 600$. Elle est déconfite en voyant mon monstre mais tape la table et hop un clin d'oeil de plus dans la musette.

On va boxer quelques heures comme ça pendant la partie la plus space qui m'ait été donnée de jouer en 1/2 à Vegas, et pourtant j'en avais fait quelques unes gratinées. Arrive alors LE bad beat, il fallait bien que ça se termine comme ça faut pas rêver non plus.

La bomba latina explose mes cow-boys

Waaaa Paola
Waaaa Paola

Mr Martin mise encore UTG 10$, Paola suit et un short derrière elle pousse 127$. Call juste chez moi avec, encore, paire de Rois. Je sais qu'elle va suivre au minimum, voire tout pousser. Effectivement elle paie rapidement. Flop : 10-3-8. Check chez moi, tout part chez elle c'est à dire 600$ et des bananes, snap chez moi bien sûr et on garde nos cartes cachées. Tant qu'il n'y a pas d'As je suis bien peinard. 1400$ au milieu, je sais que je suis à des années lumières devant pour l'énorme side-pot et je pense raser le short au passage. Turn : 7. Bon ça devrait le faire. River : doublette du 3. Ma foi. On retourne les mains et je vois quoi chez Paola? Valet-3 offsuit. Ha ha ha ha ha. Je tilte même pas je l'ai tellement pris dans la tête celle-là... As-Roi chez le short pour l'anecdote, Paola monte un tapis énorme comme son mec qui terminera avec 2500$ en jouant easy game les As et les Rois, Paola va bourrinner la fin de table et passer les 2000$ aussi (merci mes jetons). Quant à moi je pose mes derniers 65$, je pousse As-10 carreau en squeeze depuis la SB, la BB se réveille avec As-Roi, As-xxxx et merci au revoir.

Un dernier drink avec Paola (ah oui j'ai oublié de dire qu'on avait attaqué la partie en se faisant un shot de gin tonic bras dessus dessous) et elle s'excuse un milliard de fois : "tu comprends, moi je voulais que tu doubles, oh la la so sorry sweetie". Mais y a pas de quoi ma belle. Je lui dis "tu as terminé combien déjà du WPT?". "Onzième" me confirme-t-elle. "Bon ben moi j'ai perdu 400 dols, on va pas en faire un fromage". On se sépare, il est 7h30 du matin, le soleil de Vegas me brûle les yeux et ce sera avec les pires peines du monde que je vais quand même trouver la force, alors que je ne vois presque plus l'écran de mon portable, de poster l'article et la vidéo de Benzimra. "What goes around comes around" me dis-je avant de me coucher.

Sweet dreams are made of these

La boucle est bouclée et je peux m'effondrer la tête pleine de rêves et de visions de ces oeillades infernales envoyées pendant des heures de l'autre bout de la table par la joueuse de poker la plus sexy qui m'ait été donnée de rencontrer.

Voilà j'ai pas posté énormément de blogs pendant ce séjour à Vegas, la faute au temps qui coule trop vite. Encore quelques jours pour rattraper le temps perdu, aller rail les frenchies aux WSOP et perdre ce qui me reste de dollars, sur tapis verts ou dans les magasins. Mais quoiqu'il arrive, je ne risque pas d'oublier ce 14 juillet, il me restera pour souvenir la photo du Bellagio et un bon pour un repas signé de Jack McLelland que je me suis bien gardé d'utiliser. Sick life, merci de pleurer sur mon bad beat.

Pages 1 2 3 4 5 6